Compte tenu des conséquences négatives de l'exploitation illégale des forêts, notamment la dégradation de l'environnement, la perte d'importantes ressources financières publiques, la fragilisation des conditions de vie des peuples autochtones et des populations riveraines, L'Union Européenne a entrepris de mettre en place un plan d'action ambitieux pour contrer l'exploitation forestière illégale et le commerce qui en découle: c'est le plan d'action FLEGT. lancé en 2003, cette initiative vise l'amélioration de la gouvernance forestière, la création d'un cadre d'investissement attrayant de l'implication de toutes les partie prenantes (dont le secteur privé, la société civile et les communautés locales) dans la gestion des forêts. Le Plan d'action FLEGT comporte la négociation et la signature d'un APV-FLEGT avec les pays producteurs et l'établissement d'un règlement sur le bois au sein de l'Union Européenne (RBUE). De nombreux pays africains (Ghana, Cameroun, République du Congo, République Centrafricaine, République démocratique du Congo, Gabon, Libéria), asiatiques et latino-américains adhèrent à ce processus. La négociation et la mise en oeuvre d'un APV-FLEGT s'appuie sur le principe de la participation effective et active de toutes les parties prenantes aux efforts d'améolioration de la gouvernance forestière.

L'APV-FLEGT entre l'Union Européenne et le Cameroun a été signé le 06 octobre 2010 et ratifié par le décret 2011/238 du 9 Août 2011. La transparence des Informations rendue Publique, introduite pour la première fois dans l'APV-FLEGT Cameroun-UE est une innovation et une avancée significative, fidèle au Leadership du Cameroun en Matière de la Promotion et de la bonne gouvernance dans le secteur Forestier